La petite normcore du style

La petite normcore du style

Comme beaucoup de monde je pense, je me suis posé beaucoup de questions sur mon apparence physique et l’image que je renvoyais aux autres. J’ai été une petite fille extrêmement timide, effacée derrière mes lunettes. Même si j’apprends à m’accepter, il paraît que je parle encore de moi comme une petite souris et que je m’efface.

M’effacer, je l’ai justement beaucoup fait dans mes vêtements. En me sentant ridicule si j’osais trop de choses d’un coup et banale si je m’en tenais aux vêtements vers lesquels je me tournais naturellement (par exemple des fringues en gris chiné … gris souris, justement). Je n’en ai pas fini mais j’arrive à être plus sereine avec ça. Et fatalement, à trouver mon style.

normcore 1

Une longue histoire de couleurs

En petite personne mal dans sa peau, j’ai assez peu varié le jeu des volumes. J’ai laissé à d’autres les associations avec des tuniques ou des leggings, les crop top, les vêtements oversizes. Mon choix se portait sur des choses très neutres, et une absence totale de robes ou jupes jusqu’à la fin du lycée.

J’ai eu mes périodes obsessionnelles pour des couleurs. Le bleu marine. Le beige un peu greige. Le gris souris, justement. Le kaki. J’ai aimé ces couleurs mais avec du recul, je crois que j’ai aimé me cacher derrière. Je suis introvertie. Je peux rencontrer de nouvelles personnes et me sentir bien avec elles, mais être en présence des autres me pompe toujours un peu d’énergie. Me cacher derrière des vêtements ordinaires était aussi une manière pour qu’on ne me regarde pas, ou le moins possible.

normcore 11
Du gris avec un peu de doré, du bleu ciel, du vert sapin et du caramel : pas la palette la plus funky du monde dans ces vêtements que je porte très souvent.

J’ai encore du mal à savoir les couleurs que je veux porter. Le diagnostic coloré sur les saisons certifie que je suis une femme hiver, que je devrais donc porter certaines nuances : des couleurs très contrastées. On m’a effectivement déjà dit que le rouge, le noir, le blanc me vont bien. Jamais le jaune parce que personne n’aime le jaune (ou alors ça ne me va pas mais c’est une couleur que j’aime beaucoup). Ces couleurs très contrastées, particulièrement le rouge, j’ai du mal à les porter. Ca fait trop, c’est trop voyant, ce n’est pas moi. Ou pas comme ça. C’est bien d’avoir un feedback sur un sujet qui me préoccupe, mais je ne peux pas appliquer ces conseils sans réfléchir. J’ai besoin de m’approprier ces couleurs, tout en pressentant que je ne serais jamais une personne qui porte beaucoup de couleurs vives.

Banale ?

Mes amis ont souvent des habits d’un style bien plus tranché que le mien. Des t-shirt à motif ou référence à une œuvre de pop culture. Des gammes de couleur très tranchées (du noir, du rouge, du gris). Ou des silhouettes très précises. Comme cette amie qui porte des robes, la plupart du temps noires à motif, avec des petits blousons qui s’arrêtent à la taille, des collants noirs et des bottines noires aussi. Très simple, très visuel. Je ne me rappelle que de quelques fois où je l’ai vue en pantalon. Cette personne a trouvé son uniforme. La tenue qui est tout à fait elle, qui lui va bien, qui la met en valeur.

normcore 3
Sur mon tableau Pinterest printemps été, nous pouvons apercevoir une phase de « tiens, une jolie veste peut vraiment améliorer une tenue et permettre de ne pas avoir trop froid ».

Ce n’est pas faute d’essayer mais je ne parviens pas à avoir le même degré de précision dans les vêtements que je choisis. C’est encore un peu brouillon, pas toujours harmonieux car je compose avec mes contraintes (j’ai un petit budget et je suis très frileuse). On sent (il paraît) une certaine homogénéité dans mes tableaux Pinterest.

Si je sais que je ne suis pas vraiment intrépide sur le choix des couleurs et des coupes, j’ai conscience que j’arrive bien à résister aux tendances. Que ma petite faculté de critiquer tout ce qui passe me permet de résister à certains phénomènes de mode et de ne pas changer sans cesse pour suivre, au hasard, la mode des sneakers, celle des imprimés ethniques ou fruitiers, les couleurs Pantone ou le style minimaliste radical tout en nuances de blanc et de noir parce que moi j’aime drôlement bien les couleurs.

Essayer encore, échouer mieux

Je suis tombée en pâmoison l’an dernier devant la tenue d’une camarade de cours. Une chemise (justement), un jean. Les deux dans des tons très ordinaires. Un sac à main qui ne m’a pas marquée. Et des espadrilles. D’un vert très pétant. J’ai senti le coup de coeur opérer aussi rapidement que devant ce look de DollyJessy. C’était ça qui me plaisait. Une gamme neutre, avec une pointe de couleurs. Quelque chose qui va twister l’ensemble.

dolly-jessy
En cliquant sur la photo, vous accédez l’article en question.

Je suis très attachée à ce twist d’une tenue. J’ai l’impression que c’est la clé pour trouver des vêtements assez neutres sans me sentir totalement effacée.

Les constats que je tire sur ma garde-robe sont très révélateurs de la personne que je deviens. Je commence à lâcher du lest sur mon apparence. A comprendre que même si j’ai des chaussures à talons super confortables je n’ai pas envie de porter des talons sans cesse. A comprendre aussi que je ne suis pas encore fixée sur l’uniforme mode que je pourrais avoir, cette tenue ou cette base (en termes de silhouette) qui m’irait bien. Et c’est pas grave d’hésiter encore sur toutes les variations possibles. Couleurs, talons ou chaussures plates, jupes ou pantalons. Parce que je suis en recherche et que je prends mon temps pour me trouver.

Et parce que je me suis déjà un peu trouvée et que je sais que je ne porterais jamais beaucoup de couleurs d’un coup et que j’aime être passe-partout, je commence à identifier ce qui me plaît. J’avais l’envie d’un basique avec un twist au début de mes recherches sérieuses (= quand j’avais 18 ans et que j’étais débarrassée de mes envies de conformisme du collège et du lycée), une pièce un peu améliorée. Maintenant je me sens plus sereine vis-à-vis de ça. J’aurais peut-être quelques éléments fantaisistes, mais même en gardant mes couleurs, l’ensemble va être un peu banal. Ma came en ce moment, ce sont les chemises. Ajustées. Bleu clair. D’une banalité effarante, mais ce sont des vêtements réconforts, des vêtements calmes, des vêtements dont je sens qu’ils passent partout et peuvent s’associer avec d’autres pièces pour évacuer tranquillement cette préoccupation de bien me saper (bien = pour gommer mes complexes et me mettre dans le mood pour passer une bonne journée, comme avec le maquillage).

normcore 2

J’ai peut-être l’air banale, et plus particulièrement quand je fréquente des gens qui ont un style très affirmé. Mais ça reste ma banalité, mon petit cheminement. Parce que je n’ai plus envie de perdre de l’énergie à feindre d’avoir un style extraordinaire, parce que je ne veux pas me cacher derrière les mêmes objets pour avoir l’impression de faire partie du groupe / du club.

C’est un long cheminement, car j’ai encore des souvenirs vivaces des expériences de rejet que j’ai fait quand j’étais plus jeune. Que je me casse la tête à essayer de traduire qui je suis avec mes vêtements pour qu’on ne parte pas sur un mauvais a priori. Pour avoir l’air assez compétente, pas trop négligée, pas superficielle, pas coincée et j’en passe. Comme on s’en doute, même avec un sens avisé du style et de solides capacités de médiateur, ça marche assez peu de faire cohabiter tout ça dans mon style. Il va falloir apprendre et retenir que si on se fait une mauvaise impression de moi sur la base des mes fringues, c’est un jugement hâtif, j’ai le droit de ne pas être d’accord avec (je peux même l’ouvrir quand ils le formulent implicitement ou explicitement).

Et si les gens s’arrêtent à mes vêtements pour en déduire que je ne joue pas à Bioshock, que je ne connais pas le jeu de rôle sur table ou par forum, que je lis Zola et Stylist à la sortie du métro, j’y peux rien. C’est leur problème, non ?

Publicités

Une réflexion sur “La petite normcore du style

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s