Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Quand on m’a mis dans les mains Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, j’ai mis un an à le lire. A vrai dire, un an à l’ouvrir. Il n’aura fallu que quelques jours pour le terminer, happée par l’histoire. Je l’ai aussitôt rangé dans mes cinq livres préférés.

Je suis du genre pointilleuse, alors je l’ai relu deux fois. Il a conservé sa place. Admirablement. J’étais très enthousiaste à l’idée de lire une suite, quand bien même elle se déroule avant l’histoire, et de prolonger ce doux moment. Si j’ai aimé Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, j’ai détesté Va, et poste une sentinelle. Pour faire honneur à l’auteure, beaucoup seront tentés de les lire. Et je vais vous y encourager tout au long de cet article.

harper lee

Read more

Publicités